Vous voulez une vie publique plus exemplaire ?

8dcd576d0bd1d965b85a3494734c0

 

Exemplarité, on avance, on avance !

 Il y a souvent de l’exaspération face aux élus car certains d’entre nous manquent franchement de la plus élémentaire exemplarité : mensonges, arrangement avec le droit, népotisme, avantages indus, cumul… La liste est longue. Attention toutefois, il y a aussi beaucoup d’exagération et de rumeurs. Les manquements de quelques-uns ne doivent pas rejaillir sur tous. Pour cela, il faut agir en prenant des mesures efficaces sans tomber dans le populisme.

Deux nouvelles avancées se profilent, elles vont dans le bon sens nous devons nous en réjouir.

La première, c’est le Président de la République qui la porte. Ce matin, le décret présidentiel relatif au soutien matériel et en personnel apporté aux anciens Présidents de la République a été publié au Journal Officiel.

Souvenez-vous, en début de mandat déjà il avait réduit son indemnité de président et la Cour des Comptes a souligné également les réelles économies réalisées sur le coût de fonctionnement de l’Elysée. François Hollande souhaite marquer une nouvelle étape en s’attaquant aux avantages des anciens présidents qui bénéficient de moyens de l’Etat importants. S’il faut que la République assure la sécurité de ses anciens présidents, d’autres éléments peuvent avancer sur le chemin d’une plus grande modestie. On avance !

La seconde, c’est l’amendement à la loi Sapin adopté par l’Assemblée Nationale qui vient durcir considérablement l’inéligibilité des élus ayant un casier judiciaire portant une condamnation pour manquement au devoir de probité (les infractions de corruption et trafic d’influence, les infractions de recel ou de blanchiment et les infractions fiscales). Ces élus-là ont trahi la confiance des citoyens et ont abusé du bien public, ils se sont disqualifiés. Il est normal qu’ils ne puissent plus se représenter. On avance là encore !

Suivez mon actualité sur les réseaux sociaux
Abonnez-vous
Sur le