Vers l’étiquetage de l’origine de la viande dans les plats préparés dès le 1er janvier 2017

20160528_131934

Le Conseil d’Etat, réuni le 26 juillet dernier, en section des travaux publics, a statué sur le projet de décret pour l’expérimentation, en France, pour une durée de deux ans, d’un étiquetage de l’origine de la viande dans les plats préparés et du lait dans les produits laitiers.

Ce décret fait suite aux échanges de la Commission européenne. Nous avons, avec le Gouvernement, saisi le Conseil d’Etat le 4 juillet 2016 afin que celui-ci lui transmette un avis, qui fut favorable. Cette décision ouvre la voie à la mise en place de l’obligation d’étiquetage de l’origine de la viande dans les plats préparés et du lait dans les produits laitiers dès le 1er janvier 2017.

Cette décision permettra aux citoyens de bénéficier d’une meilleure information, aux producteurs de lait et de viande de voir la qualité de leurs produits pleinement reconnue et aux entreprises de transformation de valoriser la composition des produits transformés.

La réunion de concertation, avec les représentants des filières concernées et les associations de consommateurs, a permis d’établir une feuille de route autour des modalités précises de l’application de ce texte et en particulier sur les seuils d’incorporation de viande et de lait à partir desquels l’obligation d’étiquetage s’appliquera.

Dans les déplacements que nous faisons, avec André MARCHAND, dans les exploitations agricoles, beaucoup d’éleveurs sont sensibles à la qualité de leurs élevages et du respect des consommateurs.

Ce texte est une avancée majeure pour la reconnaissance du travail de nos éleveurs dans tous les territoires.

Suivez mon actualité sur les réseaux sociaux
Abonnez-vous
Sur le