Territoire Zéro chômeur de longue durée : l’État s’engage avec la Caisse des Dépôts pour le financement des entreprises associées à l’expérimentation

banque-d__investissement

Cette expérimentation vise à apporter une réponse concrète et nouvelle aux difficultés que rencontrent les personnes privées d’emploi depuis plus d’un an : elle favorise l’emploi en CDI de chômeurs de longue durée dans des entreprises de l’économie sociale et solidaire, financées par l’État et les collectivités, et positionnées sur des activités non concurrentielles.

L’ensemble des acteurs impliqués (parlementaires, Caisse des Dépôts, service public de l’emploi, porteurs de projets locaux) s’est félicité que l’expérimentation entre dans une phase de déploiement très concrète : 87 CDI ont déjà été signés par d’anciens chômeurs de longue durée et plus de 300 emplois pourraient voir le jour dès le premier trimestre de cette année.

La Caisse des Dépôts a annoncé la décision favorable de son comité d’engagement pour le financement des quatre entreprises à but d’emploi qui l’avaient sollicitée à ce jour. Ce financement innovant apporte des quasi-fonds propres aux entreprises impliquées dans l’expérimentation afin de permettre leur démarrage d’activité et faire levier sur d’autres financements privés. Cette expérimentation correspond pleinement à la logique d’intervention de la Caisse des Dépôts en appui des politiques publiques et au service du développement économique et de la création d’emploi dans les territoires. Les directions régionales de la Caisse des dépôts sont pleinement mobilisées pour accompagner ces projets dans les territoires. Chacune d’entre elles a d’ores et déjà rencontré son interlocuteur Entreprises à but d’emploi dans les territoires concernés.

Les entreprises impliquées dans l’expérimentation bénéficient de subventions issues du budget alloué par le Ministère du travail à cette initiative, qui s’élève à 14,9 millions d’euros pour 2017. Pour répondre au mieux à leurs besoins de fonds propres et de trésorerie, l’État a décidé qu’une partie des financements dédiés à la création d’emploi puisse être utilisée pour soutenir leur trésorerie, lorsque nécessaire, à hauteur d’un million d’euro. En outre, il a été décidé que les préfets, piloteraient, avec l’appui des DIRECCTE, des comités de financeurs permettant de réunir toutes les parties prenantes du financement de ces entreprises et de l’expérimentation localement.

Suivez mon actualité sur les réseaux sociaux
Abonnez-vous
Sur le