La sécu, on se bat pour la garder !

InfoPLFSSV04-03OK1

Déficit de la sécu: Oui la gauche est en train de sauver notre modèle social !

 

A la fin de l’année, la sécurité sociale aura vu son déficit fondre au niveau le plus bas depuis 2002, en 2017 la sécu sera à l’équilibre. La gauche l’avait promis en 2012, nous l’avons fait.

Je fais partie de ceux qui applaudissent cette nouvelle parce qu’elle me rassure pour l’avenir de notre protection sociale.

Mais je voudrais aussi pousser un vrai coup de gueule.

J’écoute le débat à droite, celui de la primaire. C’est la surenchère permanente. C’est à qui proposera de repousser l’âge de la retraite le plus loin. A qui déremboursera le plus. A qui protègera le moins les Français. A qui tapera le plus fort sur notre modèle social. Que la droite cesse d’agiter le chiffon rouge, ses débats n’ont aucun sens : la sécu, la gauche l’a sauvée. Elle n’a pas besoin de vos recettes libérales, elle va bien merci !
Mon coup de gueule, je le prolonge encore un peu, et pas seulement pour la droite.

Parce que ces résultats, ils ne sont pas la conséquence d’une cure d’austérité. Comme le rappelle Marisol Touraine,la gauche a marqué de nouvelles avancées sociales dans ce mandat :

230 000 Français sont déjà partis à la retraite à 60 ans, 500 000 salariés ont déjà bénéficié de points pénibilité, les familles pauvres perçoivent 1 000€ de plus par an parce que leurs allocations ont été revalorisées, 70 000 places d’accueil des jeunes enfants ont été créées, les franchises médicales ont été supprimées pour 1 400 000 Français en situation de précarité, 15 millions de Français peuvent déjà bénéficier du tiers payant, les salariés bénéficient tous d’une complémentaire santé, plus de 4 millions de Français dont 500 000 jeunes ont touché la prime d’activité.

Il reste encore à faire, je pense notamment à l’hôpital public et à la situation des personnels soignants ou encore aux déserts médicaux. Mais le chemin parcouru depuis 2012 nous encourage à avoir confiance en l’avenir de notre système de santé. Arrêtons la casse, continuons à travailler !

Luc BELOT, Député de Maine-et-Loire

Suivez mon actualité sur les réseaux sociaux
Abonnez-vous
Sur le