Jeu vidéo : se prémunir de l’assimiler systématiquement à une addiction

jeux_video_cle0872b5

La campagne multimédia menée par l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES)  depuis le 12 janvier 2015 comprend trois spots télé portant sur le cannabis, l’alcool et les jeux vidéo. Ces spots, ainsi que le décrit l’Institut, « mettent en scène les visions caricaturales et fantasmées induites par des conduites potentiellement addictives, et montrent comment les Consultations Jeunes Consommateurs (CJC) peuvent être un lieu de retour au dialogue entre l’adolescent et ses parents », ce qui me parait essentiel.

Si la prévention contre l’alcool et le cannabis s’inscrivent bien dans le plan gouvernemental de lutte contre la drogue et les conduites addictives, je m’interroge sur la raison pour laquelle cette démarche inclue également le jeu vidéo. En effet, elle semble plutôt contribuer à véhiculer le cliché stigmatisant du joueur de jeu vidéo adolescent, obèse et associal.

Je note ainsi l’étrange amalgame entre des substances psychoactives et les loisirs électroniques. En effet, si l’alcool est interdit aux mineurs et le cannabis illégal, le jeu vidéo est lui autorisé aux mineurs et encadré par le système de classification par âge PEGI (Pan European Game Information, système européen d’information sur les jeux). Par ailleurs, la violence des jeux vidéos est parfois montrée du doigt mais rien ne montre à ce jour qu’elle soit plus problématique que celle véhiculée par la télévision ou le cinéma.

Si dans certains cas la pratique du jeu vidéo peut être jugée excessive, l’addiction aux jeux vidéo reste rare, selon Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste spécialiste du sujet. Celui-ci, au-delà de ses attributs ludiques, peut même présenter des aspects positifs pour favoriser l’esprit d’équipe, la persévérance, exprimer symboliquement des émotions et les dépasser…

J’ai donc souhaité alerter Madame Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé, sur le fait d’assimiler systématiquement le jeu vidéo à une addiction.

Suivez mon actualité sur les réseaux sociaux
Abonnez-vous
Sur le