Déficit de la sécurité sociale divisé par deux depuis 2011

HOPITAL STRASBOURG

Je me félicite du redressement des comptes de l’Etat depuis 2012 et particulièrement celui de la sécurité sociale. C’est un engagement du Président de la République.

Effectivement, en 4 ans, nous sommes parvenus à diviser par deux le déficit de la sécurité sociale. Cette réduction dépasse même les ambitions que nous nous étions fixées. Pour cela, nous avons réformé les structures : les mutualisations, la lutte contre le gaspillage administratif, le soutien à l’innovation…

Entre 2007 et 2012, le précédent Gouvernement, n’a eu de cesse de chercher à faire payer les malades, à coup de franchises et de déremboursements. Ce qui a conduit le déficit à près de 21 milliards d’euros. Aujourd’hui, il est d’un montant de 10,6 milliards d’euros.

Déficit sécu

Dès 2012, nous avons fixé une ligne pour réduire ce déficit : pas de déremboursement, pas de franchise, pas de recul social. Au contraire, nous avons créé de nouveaux remboursements, de nouveaux droits, de nouvelles conquêtes sociales.

En 4 ans nous avons divisé par trois le déficit du régime général, par deux celui de la branche famille et quasiment ramené le régime des retraites à l’équilibre. Dans le même temps, nous avons créé de nouveaux droits pour les personnes qui en avaient le plus besoin. Nous avons permis la gratuité de la contraception pour les mineurs. Nous avons revalorisé, jusqu’à 50%, les prestations familiales destinées aux familles modestes ou monoparentales. Et nous avons créé de nouveaux droits à la retraite permettant un régime juste en fonction des personnes.

Un travail de réforme est toujours nécessaire pour ramener ce déficit au plus proche de zéro. Un travail dans lequel je renouvelle mon engagement.

Suivez mon actualité sur les réseaux sociaux
Abonnez-vous
Sur le